La Ministre de la justice Nicole Belloubet en visite à Toulouse - Jean-Luc LAGLEIZE

La Ministre de la justice Nicole Belloubet en visite à Toulouse

Réunion au Palais de justice de ToulouseLundi 8 janvier 2018, Mme Nicole Belloubet, Garde des Sceaux, ministre de la Justice, était en visite au Palais de justice de Toulouse. Elle a tout d’abord participé à une réunion avec les magistrats toulousains ainsi que les députés de la Haute-Garonne et échangé sur la situation locale en terme de moyens et d’effectifs. La Ministre à précisé que les services de la juridiction se sont mis en état de répondre à la hausse du nombre d’infractions. Le ministère de la Justice va de son coté essayer de résoudre le problème des vacances de postes que ce soit au niveau des magistrats ou du personnel de greffeLa ministre a ensuite tenu à rappeler que le budget 2018 de la justice était en hausse de 4% par rapport à celui de l’année précédente.

rencontre avec les structures chargées de la protection judiciaire de la jeunesse à Toulouse

Son déplacement s’est poursuivi par une rencontre avec les structures chargées de la protection judiciaire de la jeunesse lors d’une visite du service territorial éducatif de milieu ouvert (STEMO). La visite s’est poursuivie à l’unité éducative d’hébergement diversifié renforcé (UEHD-R). Lors de la table ronde, les agents ont présenté à la Garde des Sceaux, la cellule d’investigation du STEMO. Créée en mars 2015, celle-ci a pour ambition de mieux réguler l’activité des unités par une prise en charge spécifique des mesures judiciaires d’investigations éducatives (MJIE).

 

 

 

Un nouveau box du tribunal correctionnel de Toulouse réservé aux prévenus

L’un des nouveaux boxes du tribunal correctionnel réservé aux prévenus lui a également été présenté. Cette installation dans l’une des salles d’audience du tribunal de Toulouse avait créé la polémique, notamment chez les avocats. Nicole Belloubet a ainsi rappelé qu’il y en avait 239 de ce type dans les tribunaux en France. S’ils doivent protéger à la fois les prévenus qui comparaissent, l’assistance et les magistrats, ils doivent aussi répondre à des impératifs de dignité et permettre le bon déroulement des procès. La ministre avait annoncé fin 2017 le gel de l’installation de ces boxes vitrés dans les tribunaux avec la mise en place d’un état des lieux des boxes déjà installés.

15 janvier 2018