Cérémonie des vœux du Président de la République aux Armées et au Monde combattant à Toulouse-Francazal - Jean-Luc LAGLEIZE

Cérémonie des vœux du Président de la République aux Armées et au Monde combattant à Toulouse-Francazal

Jeudi 17 janvier 2019, M. Emmanuel MACRON, Président de la République, s’est rendu sur la base militaire de Toulouse-Francazal, au sein du pôle national des opérations aéroportées de l’armée de terre, pour présenter ses vœux aux Armées et au Monde combattant.

 

Avant de prononcer son discours devant 1 600 civils et militaires des trois armées et de la gendarmerie, des directions et services du ministère et du monde combattant, M. Emmanuel MACRON a rencontré les soldats de la 11ᵉ brigade parachutiste de l’armée de terre déployés en opérations extérieures au cours de l’année 2018.

 

Il était évidemment accompagné dans ce déplacement par Mme Florence PARLY, Ministre des Armées, Mme Geneviève DARRIEUSECQ, Secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées, ainsi que par plusieurs parlementaires.

 

 

C’était évidemment un immense honneur pour moi de partager ce moment aux côtés de l’ensemble des femmes et des hommes du monde combattant qui servent notre pays et qui sont au quotidien en première ligne sur notre territoire et à l’étranger pour assurer la sécurité, garantir les droits de nos concitoyens sur notre territoire et assurer le devoir de transmission intergénérationnelle et de promotion de la paix entre les peuples.

 

 

Au cours de son allocution, le Président de la République a exprimé sa reconnaissance aux militaires pour leur engagement quotidien au service de notre pays, de ses intérêts et de nos compatriotes. Il a dressé un bilan des opérations militaires en cours sur tous les théâtres, notamment au Sahel et au Levant, comme sur le territoire national, et confirmé l’engagement des armées, qui doit s’insérer dans le cadre d’une stratégie globale et d’une coopération accrue avec nos alliés.

 

Il a notamment confirmé que la France restera « militairement engagée au Levant au sein de la coalition internationale au cours de l’année qui vient », car « toute précipitation à se retirer serait une erreur ». « Le retrait annoncé de Syrie de notre allié américain ne doit pas nous faire dévier de notre objectif stratégique: éradiquer Daech ».

 

Il a enfin confirmé les inflexions prises en 2018 inscrites dans la Loi de programmation militaire et appelé à la poursuite résolue des différents chantiers de transformation lancés au sein du ministère des Armées, et en particulier ceux qui concernent l’amélioration du quotidien des militaires, la modernisation et l’innovation, la coopération européenne.

18 janvier 2019