Commission des affaires économiques – Audition de M. Nicolas DUFOURCQ, Directeur général de Bpifrance - Jean-Luc LAGLEIZE

Commission des affaires économiques – Audition de M. Nicolas DUFOURCQ, Directeur général de Bpifrance

Vendredi 24 avril 2020, la Commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale a auditionné M. Nicolas DUFOURCQ, Directeur général de Bpifrance, afin de faire un premier bilan sur les mesures mises en œuvre par l’institution pour soutenir les entreprises dont l’activité est impactée par le coronavirus, notamment en matière de gestion des problèmes de trésorerie.

 

La crise sanitaire et économique que nous connaissons a des impacts encore plus importants pour les entreprises françaises exportatrices, et notamment dans notre région occitane, car le ralentissement économique n’est pas simplement français, ni européen, mais mondial.

 

Or, cette crise économique mondiale fait suite à une longue série d’incertitudes sur la scène commerciale internationale, puisque nous avons vu émerger progressivement le retour des frontières dans certains pays pour faire face à la mondialisation, un recours accru au protectionnisme et au populisme, et même à une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine.

 

Ces éléments de conjoncture avaient déjà considérablement affaibli de nombreux exportateurs français.

 

Pourtant, nos entreprises exportatrices, souvent des petites et moyennes entreprises (PME) et des entreprises de taille intermédiaire (ETI), sont des vecteurs positifs de croissance, de perspectives, et de développement pour notre tissu économique dans son ensemble et pour les emplois de notre pays.

 

Dans ce contexte de pandémie, il apparaît donc fondamental de soutenir plus que jamais nos entreprises exportatrices.

 

Mes questions ont donc porté sur les mesures spécifiques mises en œuvre par Bpifrance pour soutenir et accompagner les entreprises exportatrices dans cette crise :

  • Premièrement, sur les ajustements des outils de soutien financier à l’export pour aider les entreprises à conserver ou à rapidement reconquérir leurs marchés à l’international, notamment via l’assurance-crédit export.
  • Deuxièmement, sur le taux de recours à ces dispositifs et à ces garanties de l’État visant à sécuriser la trésorerie des entreprises exportatrices.
  • Troisièmement, sur la manière dont ces outils peuvent être améliorés et affinés, et la manière dont les parlementaires peuvent mieux les faire connaître des entreprises exportatrices de leurs circonscriptions.
  • Enfin, sur l’accompagnement et l’information des entreprises concernées par les opérateurs de la Team France Export à l’étranger.

 

Je vous invite à retrouver dans la vidéo ci-dessous mon intervention ainsi que la réponse de M. Nicolas DUFOURCQ, Directeur général de Bpifrance :

 

 

Pour aller plus loin :

24 avril 2020