Mission parlementaire au Kazakhstan - Jean-Luc LAGLEIZE

Mission parlementaire au Kazakhstan

Dans le cadre du groupe d’amitié France-Kazakhstan à l’Assemblée nationale, présidé par mon collègue Pierre Cabaré, député de la Haute-Garonne, j’ai eu l’opportunité de participer à une mission parlementaire dans ce pays du dimanche 10 au dimanche 17 juin 2018.

Cette mission parlementaire visait à mieux appréhender les perspectives en matière d’export, d’accompagnement de nos entreprises et de partenariats économiques, dans le secteur de l’aéronautique ou des grandes infrastructures de transport.

 

En effet, le Kazakhstan est la première puissance d’Asie centrale grâce à ses ressources en hydrocarbures. Ce pays concentre plus de 50% du PIB des pays de l’Asie centrale ex-soviétique et son économie repose principalement sur l’extraction d’hydrocarbures : le pays détient 2% des réserves mondiales de pétrole et 1,7% de gaz, qui représente 17% du PIB et 61% de ses exportations. S’y s’ajoutent d’importantes réserves en uranium (2ème rang mondial) et en charbon (8ème). Après une période de forte croissance (+7,7% du PIB en moyenne entre 2000 et 2014), le pays a connu un ralentissement économique à partir de 2014, en raison de la baisse du prix du pétrole et de la récession de l’économie russe, à laquelle elle est étroitement interconnectée.

 

Le Kazakhstan cherche désormais à diversifier son économie en s’appuyant sur l’innovation et les nouvelles technologies. Il compte sur une meilleure intégration dans les enceintes régionales et internationales pour développer son commerce extérieur.

 

La France et le Kazakhstan ont établi leurs relations diplomatiques le 25 janvier 1992 et les accords qui constituent la base de la relation bilatérale ont été signés lors de la visite du président Mitterrand en septembre 1993. Nos relations ont été dynamisées en juin 2008 par la signature d’un traité de partenariat stratégique et la création en 2010 d’une Commission présidentielle, qui prévoit une rencontre annuelle des deux chefs de l’Etat.

 

Depuis 2009, six visites présidentielles bilatérales ont eu lieu (quatre à Paris, deux à Astana), ainsi que de nombreux contacts ministériels et parlementaires. Le Kazakhstan est le premier partenaire commercial de la France en Asie centrale, avec 3,9 Mds€ d’échanges commerciaux en 2017. La part de marché de la France atteint 2,6% en 2016, faisant de la France le 6ème fournisseur du Kazakhstan, derrière la Russie, la Chine, l’Allemagne, les Etats-Unis et l’Italie. Les entreprises françaises y sont le 3ème investisseur étranger, avec 11,14 Mds€ de stock. La relation énergétique forme le socle de notre relation économique avec le Kazakhstan. Il existe également une coopération substantielle dans le domaine du spatial, au niveau industriel, mais aussi par le passage au Kazakhstan de spationautes française (décollage et atterrissage du Thomas Pesquet depuis la base de Baïkonour, en novembre 2016 et mai 2017).

 

L’influence française s’exerce également par le réseau des Alliances françaises, notamment pour la promotion du français. Il existe également des partenariats en matière de coopération universitaire et scientifique.

 

 

 

18 juin 2018