Commission des affaires économiques – Audition d’Alain WEILL, Président-Directeur général d’Altice France - Jean-Luc LAGLEIZE

Commission des affaires économiques – Audition d’Alain WEILL, Président-Directeur général d’Altice France

 

Mardi 24 novembre 2020, la Commission des affaires économiques a auditionné Alain WEILL, Président-Directeur général d’ALTICE France, maison-mère de SFR, de BFM, ou encore de RMC.

 

Je l’ai interrogé à cette occasion sur le Plan France Très Haut Débit qui vise à couvrir l’intégralité du territoire en bon haut débit pour tous d’ici 2020, puis en très haut débit d’ici 2022.

 

Ces objectifs seront principalement atteints au travers du déploiement de réseaux filaires, dont la fibre optique jusqu’à l’abonné, qui ouvrent la possibilité d’un niveau de débit quasiment illimité et identique pour la réception et pour l’envoi de données.

 

Mais en raison de leur isolement géographique, certains foyers ne pourront être couverts par les réseaux filaires aux échéances prévues. C’est pourquoi, en complément de ces raccordements filaires, plusieurs opérateurs locaux et nationaux proposent des offres labellisées « Cohésion Numérique » pour permettre à ces foyers un accès au bon haut débit via d’autres technologies, dont les satellites font partie.

 

Plusieurs satellites de télécommunication couvrent le territoire national à cet effet, tant en métropole qu’outre-mer, et permettent à ces foyers d’accéder à Internet haut débit. Concrètement, le satellite joue un rôle de tuyau entre un « hub » connecté à la dorsale Internet et un particulier, qui dirige une parabole vers le satellite afin de capter le signal. Une connexion immatérielle s’installe alors entre le satellite et le particulier, qui devient connecté à la dorsale Internet grâce au satellite.

 

Le dispositif « Cohésion Numérique des Territoires », doté de 100 millions d’euros de l’État, permet dans ce cadre une aide directe à l’utilisateur. L’État, via les fournisseurs d’accès à internet, subventionne ainsi jusqu’à 150 euros du coût d’équipement, d’installation ou de mise en service de ces offres labellisées « Cohésion Numérique », directement sur la facture des utilisateurs.

 

Dans ce cadre, je l’ai interrogé sur :

  • Sa vision du dispositif « Cohésion Numérique ».
  • La qualité du service rendu aux 6 % des foyers couverts par ces technologies sans fil.
  • D’éventuels lancements de satellites de nouvelle génération pour renforcer la couverture numérique du territoire.

 

Je vous invite à retrouver dans la vidéo ci-dessous mon intervention, ainsi que la réponse d’Alain WEILL, Président-Directeur général d’ALTICE France :

24 novembre 2020