Commission des affaires économiques – Audition de Florent MENEGAUX, Président-Directeur général de Michelin - Jean-Luc LAGLEIZE

Commission des affaires économiques – Audition de Florent MENEGAUX, Président-Directeur général de Michelin

 

Le 2 décembre 2020, la Commission des affaires économiques a auditionné Florent MENEGAUX, Président-Directeur général de Michelin.

 

Tout le monde ne le sait pas forcément, mais les avions, qu’ils soient civils ou militaires, roulent aussi avec des pneus Michelin, qui est ainsi un acteur majeur de la filière aéronautique française. Michelin équipe en effet de ses pneus de haute précision et de toute taille, aussi bien des avions militaires, que des avions d’affaires comme les Falcon, ou des moyens et gros porteurs, allant des Airbus A 320 et A 380, au Boeing 787.

 

Or, face au véritable trou d’air auquel fait face le transport aérien, toutes les entreprises de la filière aéronautique ont subi ces derniers mois un décrochage brutal après plusieurs années de croissance forte et continue.

 

En premier lieu, je l’ai donc interrogé sur les conséquences de la crise sanitaire de la COVID-19 sur les activités et sites industriels de Michelin œuvrant pour les donneurs d’ordres de la filière aéronautique, ainsi que sur les perspectives pour l’avenir de ce marché, à court, moyen et long terme.

 

Ensuite, il est indéniable que le futur de l’aviation aéronautique repose en grande partie sur le renouvellement et la décarbonation des flottes d’avions afin qu’elles deviennent plus écologiques. L’industrie aéronautique française et européenne a à juste titre un rôle central à jouer dans cette décarbonation du trafic aérien mondial.

 

Le Plan de soutien à la filière aéronautique présenté en juin dernier par le Gouvernement prévoit plus de 15 milliards d’euros d’aides, d’investissements et de prêts et garanties pour préserver le savoir-faire de cette industrie d’excellence et sauvegarder ses capacités de rebond et d’innovation.

 

En second lieu, je l’ai donc interrogé sur les actions et innovations développées par Michelin pour accélérer cette transition écologique et énergétique du transport aérien, notamment en diminuant la masse des pneumatiques des avions. J’ai aussi souhaité savoir si Michelin bénéficiait déjà ou non de ce plan de soutien, et notamment du Fonds de soutien à la modernisation, à la diversification et au verdissement des procédés de la filière aéronautique.

 

Je vous invite à retrouver dans la vidéo ci-dessous mon intervention, ainsi que la réponse de Florent MENEGAUX, Président-Directeur général de Michelin :

2 décembre 2020