Commission des affaires économiques – Audition de François BAYROU, Haut-Commissaire au Plan - Jean-Luc LAGLEIZE

Commission des affaires économiques – Audition de François BAYROU, Haut-Commissaire au Plan

 

Le 16 décembre 2020, j’ai porté la parole du groupe Mouvement Démocrate (MoDem) et Démocrates apparentés à l’occasion de l’audition par la Commission des affaires économiques de François BAYROU, Haut-Commissaire au Plan.

 

Ces dernières décennies, nous n’avons pas su anticiper et donc accompagner les mutations économiques et industrielles de notre pays. Privés d’une réelle politique industrielle, nous n’avons pas eu de réflexion pour trouver de nouveaux relais d’activité pour nos territoires.

 

C’est particulièrement le cas des secteurs du transport aérien et de l’aéronautique qui sont vitaux pour la région Occitanie mais à l’arrêt depuis le mois de mars dernier, avec un redécollage qui prendra probablement plus de cinq ans.

 

Leur croissance continue de ces dernières décennies nous a aveuglés, à la fois sur leur concentration géographique et sur les besoins de transition profonds de ces industries, attendus par nos concitoyens.

 

Au-delà de la transition écologique, cette crise nous impose de traiter la reconversion inévitable d’une partie des salariés de l’aéronautiques vers d’autres filière d’avenir qui pourraient profiter de ces savoir-faire et capacités d’innovation technologique.

 

Sans cette planification, l’avion France va droit dans le mur : d’ici quelques mois, des licenciements toucheront plus du tiers des employés de l’aéronautique de la région Occitanie, tant chez les donneurs d’ordres que chez les sous-traitants.

 

Pourtant, face à cette catastrophe de grande ampleur, notre réaction ne couvre pas tous les enjeux puisque nous proposons actuellement des mesures d’urgence, de court terme, comme l’activité partielle et la formation, qui ne pourront jamais perdurer plusieurs années.

 

Il me paraît donc impératif de planifier une reconversion à grande échelle d’un nombre important d’emplois du secteur aéronautique. Pour cela, j’ai proposé au Gouvernement de créer un ambitieux dispositif de détachement cofinancé par l’État et les régions qui permettrait de mettre à disposition ces compétences de pointe, actuellement à l’arrêt, à d’autres filières d’avenir, existantes dans des start-ups ou à créer, dans des domaines comme la robotisation industrielle, les mobilités du futur, ou encore l’intelligence artificielle.

 

Dans ce contexte, j’ai interrogé François BAYROU, Haut-Commissaire au Plan, sur la manière dont il compte aborder dans ses travaux cet enjeu de planification de notre stratégie industrielle et d’adéquation entre les ressources humaines disponibles et les filières d’avenir.

 

Je vous invite à retrouver dans la vidéo ci-dessous mon intervention, ainsi que la réponse de François BAYROU, Haut-Commissaire au Plan :

16 décembre 2020