Commission des affaires économiques – Audition de Jean-Baptiste LEMOYNE, Secrétaire d’État chargé du Tourisme - Jean-Luc LAGLEIZE

Commission des affaires économiques – Audition de Jean-Baptiste LEMOYNE, Secrétaire d’État chargé du Tourisme

Le 3 novembre 2020, la Commission des affaires économiques a auditionné Jean-Baptiste LEMOYNE, Secrétaire d’État chargé du tourisme, des Français de l’étranger et de la francophonie.

 

J’ai placé mon intervention sous les auspices de l’aéronautique, industrie de pointe de notre territoire qui produit des éléments essentiels au tourisme partout dans le monde : les avions. Et donc sur le fait que tout élément favorable au développement du tourisme avait un retentissement de fait sur la production d’avions.

 

Je l’ai tout d’abord interrogé sur le tourisme dans nos territoires ultra-marins, étant donné que les destinations ultramarines françaises figurent parmi les plus prisées au monde et sont ainsi un atout considérable pour notre pays, qui jouit d’une présence territoriale répartie sur tous les océans et d’un patrimoine naturel exceptionnel et extrêmement varié.

 

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le tourisme occupe une place centrale dans les économies d’outre-mer et exerce des effets d’entrainement sur tous les autres secteurs de l’économie : à lui seul, il représente en moyenne 10 % du PIB des territoires d’outre-mer et plusieurs dizaines de milliers d’emplois directs et indirects, notamment dans le transport aérien.

 

Or, tout comme la métropole, nos territoires d’outre-mer sont également fortement touchés par la COVID-19 depuis plusieurs mois, et certains connaissent une situation particulièrement critique.

 

À l’approche des vacances de fin d’année, qui sont traditionnellement une période de forte affluence, cette crise fait peser un risque pour l’économie et la vitalité de ces territoires. J’ai donc souhaité savoir si ces territoires pourront accueillir des touristes français et étrangers d’ici la fin de l’année et sous quelles conditions. Je l’ai aussi interrogé sur le contenu du plan de soutien spécifique à la filière du tourisme en outre-mer.

 

Je l’ai ensuite interrogé sur le sujet de la francophonie, puisque la grande majorité des 88 États et gouvernements rassemblés au sein de l’Organisation internationale de la francophonie payent un lourd tribut à la pandémie de coronavirus et affrontent une terrible récession économique.

 

Dans ce contexte de crise, j’ai souhaité en savoir plus sur la mobilisation des institutions de la francophonie ces derniers mois, notamment en matière de francophonie économique, et sur les priorités diplomatiques de la France vis-à-vis du monde francophone et de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

 

Je vous invite à retrouver dans la vidéo ci-dessous mon intervention, ainsi que la réponse de Jean-Baptiste LEMOYNE, Secrétaire d’État chargé du tourisme, des Français de l’étranger et de la francophonie :

3 novembre 2020