Commission des affaires économiques - Audition de Xavier PIECHACZYK, président du Réseau de transport d'électricité (RTE) - Jean-Luc LAGLEIZE

Commission des affaires économiques – Audition de Xavier PIECHACZYK, président du Réseau de transport d’électricité (RTE)

Le 27 octobre 2021, la Commission des affaires économiques a auditionné M. Xavier PIECHACZYK, président du Réseau de transport d’électricité (RTE), à l’occasion de la récente publication de son étude prospective « Futurs énergétiques 2050 ».

 

Ce rapport, commandé par le Gouvernement, compare six scénarios de mix énergétiques envisageables pour que la France dispose d’une électricité bas-carbone en 2050. Cette étude s’inscrit dans l’ambition prise par la France et l’Europe d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050.

Ce rapport tombe à point nommé, alors que nous vivons une crise énergétique importante qui démontre une fois de plus l’urgence de s’engager à la fois vers la sortie des énergies fossiles et vers le développement accru des énergies renouvelables.

 

 

J’ai souhaité interroger M. Xavier PIECHACZYK sur un des points précis du rapport, à savoir le développement d’un « système hydrogène bas-carbone performant ».

 

En effet, l’hydrogène est présenté comme un atout pour décarboner certains secteurs difficiles à électrifier, tel que la filière aéronautique, au moins en ce qui concerne les vols long-courriers.

Cette énergie renouvelable semble être une source très prometteuse de bio-fuels pour nos acteurs de l’aéronautique. Après avoir auditionné des dizaines d’entreprises dans le cadre de la mission d’information sur l’avenir de l’aéronautique en France que je mène avec Sylvia PINEL (compagnies aériennes, constructeurs, énergéticiens), cette solution est toujours revenue comme essentielle pour aller vers un avenir décarboné du secteur.

 

Le gouvernement s’est saisi des enjeux de cette filière en investissant quelques 7,2 milliards d’euros d’ici 2030 dans le développement de l’hydrogène. Dans le cadre du Plan « France Relance », le gouvernement a lancé une stratégie d’accélération sur les « Produits biosourcés et carburants durables ». Par ailleurs, ce sujet a été saisi au niveau européen, avec l’Alliance européenne pour l’hydrogène qui participe au développement du secteur pour être compétitif à l’échelle mondiale.

 

Ainsi, je souhaitais connaître l’approche de RTE sur l’hydrogène bas-carbone en tant que source énergétique fiable pour l’avenir et savoir si le développement de hubs de distribution d’hydrogène localisés dans les principaux aéroports français à destination de la consommation locale était concrètement envisageable.

 

 

Je vous invite à retrouver dans la vidéo ci-dessous mon intervention ainsi que la réponse de M. Xavier PIECHACZYK :

27 octobre 2021