Commission des affaires économiques - Présentation de mon rapport sur la politique de la ville - Jean-Luc LAGLEIZE

Commission des affaires économiques – Présentation de mon rapport sur la politique de la ville

Mardi 12 octobre 2021, en Commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale, j’ai présenté mon rapport « pour avis » sur le budget de la politique de la ville. Ceci dans le cadre de l’examen du projet de loi de finances (PLF) pour 2021.

Ce rapport est accessible ici : https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/rapports/cion-eco/l15b4527-tiv_rapport-avis.pdf

 

 

Mon rapport analyse les crédits du programme « Politique de ville », qui regroupent plusieurs types d’actions à destination des 1 514 quartiers prioritaires de la politique de la ville.

Même si la crise sanitaire est en partie derrière nous, la situation dans les quartiers prioritaires continue de faire une large place à une « crise de l’égalité des chances ».

Pour y faire face, le gouvernement a su mettre en œuvre les financements nécessaires ces dernières années, et continue de s’engager en faveur de ces quartiers. Le projet de loi de finances pour 2022 porte une augmentation de 9 % des crédits de la ville par rapport à 2021, année où ils avaient déjà connu une hausse de 10 % par rapport à la précédente.

 

Les dispositifs lancés en 2020 pour soutenir la jeunesse des quartiers en période de crise, comme « quartiers d’été », ont été très positifs. Le gouvernement a donc décidé de les reconduire en y apportant des améliorations.

En matière d’emploi, l’effort fourni tout au long de la législature se poursuit à travers, entre autres, le programme « 1 jeune, 1 solution » lancé dans le contexte du plan de relance ou encore les « cités de l’emploi » qui ont été amplifiées en 2021.

 

Dans la seconde partie de mon rapport, je me suis intéressé plus particulièrement à l’action en profondeur du gouvernement sur la réussite éducative dans les quartiers prioritaires.

J’ai été particulièrement frappé par la valeur ajoutée reconnue des acteurs qui opèrent dans les « cités éducatives ». Ces cités éducatives visent à lutter contre les inégalités de destin des enfants en améliorant la coordination des différents acteurs de l’éducation. Elles ont su prouver leur efficacité, notamment au moment de la crise sanitaire.

L’extension de ce programme annoncé par le Premier ministre est donc très réjouissant, car c’est avec ce genre de programme, qui fédère les acteurs déjà existants, que nous pouvons faire des progrès dans ces quartiers ! Je me réjouis donc d’avoir obtenu que le quartier toulousain des Izard-3 Cocus bénéficie de ce programme.

 

 

Je vous invite à retrouver mon intervention et nos échanges dans la vidéo ci-dessous :

 

12 octobre 2021