Conférence-débat pour le lancement de l'ouvrage Commune Frugale à Castelmaurou - Jean-Luc LAGLEIZE

Conférence-débat pour le lancement de l’ouvrage Commune Frugale à Castelmaurou

Le 7 avril dernier à CASTELMAUROU, j’étais invité à débattre lors d’une conférence organisée par le collectif Frugalité Heureuse et Créative, à l’occasion de la parution de leur ouvrage collectif  « Commune Frugale : Comment faire mieux avec moins ».

Ce débat réunissait également Christian PARASCZAK, représentant du collectif, Julie VERRECCHIA, Cheffe de projet Économie Circulaire chez Envirobat Occitanie, Patrick KOPFF – Contributeur à Commune Frugale  et Architecte, ainsi que Jean Yves PUYO, Architecte Urbaniste à Toulouse.

L’ouvrage met en avant les thèmes suivants :
– « Une architecture et un aménagement des territoires urbains et ruraux qui ménagent ces territoires par un usage prudent des ressources épuisables : l’air, les sols, les eaux, … et par la préservation des diversités biologiques et culturelles. »
– Un bâti « frugal » : frugalité en énergie, en matière, en technicité.

L’association Frugalité Heureuse et Créative regroupe 13 000 membres en France, dont 450 en Occitanie. Initié notamment par des architectes et des urbanistes, ce mouvement milite activement pour une refonte de notre rapport à l’aménagement du territoire qui, jusqu’à présent, dans une logique de croissance matérielle, a gaspillé une grande part des ressources naturelles du globe, détruisant par la même occasion la biodiversité, et artificialisant de nombreuses terres agricoles.

Lors de cette table ronde, j’ai pu expliquer les propositions que j’avais transmises au Premier Ministre en 2019 sur la maîtrise des coûts du foncier dans les opérations de construction et dans la proposition de loi qui en a découlé la même année. J’ai également présenté les mesures reprises dans d’autres projets de loi pour limiter et stopper la consommation de terres agricoles : mise en place de la notion du zéro artificialisation nette,  meilleure utilisation des Plans Locaux d’Urbanisme ou PLU, des dents creuses, des friches et surélévation des immeubles existants.

A l’issue de la table ronde, le public (élus locaux, associations et habitants) a posé de nombreuses questions. En ce qui me concerne, j’ai été interrogé sur le principe de dissociation du foncier et du bâti dans les opérations de construction des zones tendues, ainsi que sur les moyens de limiter et de stopper la spéculation foncière.

Un débat fort intéressant qui a passionné les intervenants et le public.

7 avril 2022