Groupe d’amitié France – Togo - Rencontre avec le conseiller de Calixte Batossie MADJOULBA, Ambassadeur du Togo en France - Jean-Luc LAGLEIZE

Groupe d’amitié France – Togo – Rencontre avec le conseiller de Calixte Batossie MADJOULBA, Ambassadeur du Togo en France

Le 24 novembre 2021, j’ai eu l’opportunité de rencontrer Palavia MONSON, conseiller de Son Excellence Calixte Batossie MADJOULBA, ambassadeur du Togo en France.

Cette entrevue a été organisée par le groupe d’amitié France-Togo, en prévision de la mission parlementaire à laquelle je participerai du lundi 29 novembre au vendredi 3 décembre prochain. Elle nous a permis de faire un point sur la situation politique, socio-économique et sanitaire du Togo ainsi qu’un état des lieux de nos relations bilatérales.

 

 

Nous nous sommes concentrés sur trois sujets, que nous avons souhaité centraux pour notre mission parlementaire : le développement durable, la sécurité et le droit des femmes.

 

Aujourd’hui, 47 % de la population togolaise vit en situation de pauvreté multidimensionnelle (au sens du Programme des Nations unies pour le Développement) : le Togo arrive en 167ème position au classement par l’indice de développement humain. La question du développement durable du Togo est donc majeur.

Comme nous l’a rappelé le conseiller de l’ambassadeur, la France est le second partenaire du Togo en matière d’aide au développement. Notre pays est donc un partenaire important dans de nombreux secteurs, tels que l’éducation secondaire, le développement urbain ou encore la santé.

 

Sur la question sécuritaire, le Togo est très proche de la bande du Sahel, particulièrement exposée au changement climatique, à l’instabilité politique et à la menace terroriste. Le pays est donc directement concerné par les conséquences de ces défis.

Palavia MONSON nous a présenté la nouvelle stratégie du pays en matière de consolidation de la paix à l’international, qui se concentre sur la zone du Sahel. Le Togo se veut acteur de la paix dans sa région et est très actif, entre autres, dans le processus de stabilisation politique au Tchad et au Mali.

La France est un acteur majeur de la lutte contre le terrorisme au Sahel. Une coopération de sécurité et de défense avec le Togo se développe activement.

 

Enfin, la question du droit des femmes reste encore mitigée au Togo. Le gouvernement a souhaité une meilleure représentativité des femmes, en nommant Victoire TOMEGAH-DOGBE comme Première ministre. Toutefois, la parité n’est pas respectée. La condition des femmes est limitée, entre autres, par l’interdiction de l’avortement, les contraintes en termes d’héritage ou encore l’autorisation de la polygamie.

 

Avec mes collègues députés, membres de la délégation, nous approfondirons ces thématiques à Lomé dès le lundi 29 novembre prochain !

24 novembre 2021
güvenilir bahis siteleri
betsat
deneme bonusu veren siteler
vimeydit.com
agario agario.boston
deneme bonusu veren siteler