Hommage solennel aux victimes des attaques terroristes des 11, 15 et 19 mars 2012 à Toulouse et à Montauban. - Jean-Luc LAGLEIZE

Hommage solennel aux victimes des attaques terroristes des 11, 15 et 19 mars 2012 à Toulouse et à Montauban.


Dimanche 20 mars 2022, je me suis rendu à l’invitation du CRIF et de son président, Franck TOUBOUL, à la cérémonie solennelle de commémoration de l’anniversaire des 10 ans des attentats terroristes de Toulouse et de Montauban, à la Halle Aux Grains de Toulouse, en présence d’Emmanuel MACRON, président de la République et de Isaac HERZOG, président de l’État d’Israël pour sa première visite officielle en France.

De nombreuses personnalités étaient présentes dont les anciens présidents de la République Française, Nicolas SARKOZY et François HOLLANDE, ainsi que l’ancien premier ministre Manuel VALLS.

Cette cérémonie a rendu hommage aux 3 militaires Français, Imad IBN ZIATEN, Abel CHENNOUF, et Mohamed LEGOUAD, assassinés les 11 et 15 mars 2012 à Montauban et Toulouse. Je n’oublie pas un de leur camarade grièvement blessé, Loic LIEBER, qui souffre toujours et lutte contre un grave handicap lié à ses blessures.

Hommage également aux victimes civiles lâchement assassinés à l’école Ozar Hatorah le 19 mars 2012, le jeune rabbin Jonathan SANDLER, et ses deux enfants, Arié âgé de 6 ans, et Gabriel âgé de 3ans, ainsi que Myriam MONSENEGO, âgée de 8 ans, fille du directeur de l’école, Yaacov MONSENEGO. Le jeune Aaron Bryan BIJAOUI avait été également sérieusement blessé par le terroriste.

Pendant 10 jours, Toulouse et la région avaient été plongés dans l’effroi de ces attaques sauvages et meurtrières, perpétrées par un terroriste islamiste dont je tais volontairement le nom, car comme le dit Samuel SANDLER, père de Jonathan, grand père d’Arié et de Gabriel, « prononcer le nom de l’assassin, lui accorder un nom, c’est encore une fois lui accorder une étincelle d’humanité.»
Pour la première fois depuis la deuxième guerre mondiale, en France des enfants ont été assassinés parce qu’ils étaient juifs.

L’école juive Ozar Hatorah, renommée depuis Ohr Torah, est située entre les quartiers de la Roseraie et du Faubourg Bonnefoy sur ma circonscription.
J’avais rendu visite à son directeur, Yaacov MONSENEGO en juin 2017 pour faire sa connaissance et lui apporter tout mon soutien.

Plusieurs orateurs ont rappelé qu’à l’époque, nombreux étaient ceux qui dans un premier temps avait voulu croire à la thèse d’un attentat d’extrême droite, puis à celle du « loup solitaire »  en ne réalisant pas qu’il s’agissait d’un attentat islamiste, premier d’une longue série et prélude aux attentats de 2015 dont Charlie Hebdo, l’Hyper Casher, à Saint Denis, sur les terrasses des cafés parisiens et au Bataclan.

Les témoignages poignants des anciens élèves et amis d’Arié, Gabriel et Myriam ont complété avec beaucoup d’émotion cette cérémonie.
Nous ne les oublions pas.

20 mars 2022