Participation à des tables rondes sur les secteurs aéronautique et aérien - Jean-Luc LAGLEIZE

Participation à des tables rondes sur les secteurs aéronautique et aérien

Tout au long du mois de mars, j’ai participé à plusieurs réunions avec des parties prenantes des secteurs aéronautique et aérien pour réfléchir aux défis économiques et écologiques actuels.

 

Vendredi 19 mars, j’ai ainsi participé à une réunion sur l’aviation durable en Occitanie autour d’easyJet, d’Airbus, de Roland Berger et d’EcoAct.

 

Cette discussion tout à fait passionnante a permis d’explorer les différentes pistes en cours de développement en vue d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050 et de réduire les nuisances sonores.

 

Parmi ces pistes, figurent bien sûr à court terme le renouvellement des flottes aériennes avec des avions de dernière génération moins consommateurs, l’incorporation de biocarburants durables, l’amélioration du contrôle du trafic aérien, ou encore la compensation carbone.

 

Ensuite, à moyen et long terme, la filière aéronautique travaille d’ores et déjà au développement d’avions hybrides, électriques et à propulsion hydrogène. Ces projets d’avions zéro émission ne sont pas si lointains que cela, puisque de petits avions électriques volent déjà et que des court-courriers pourraient être commercialisés dès 2035.

 

Ensuite, j’ai participé le 23 mars à un débat de l’association Avenir-Transports sur le thème : « Filière d’excellence, fleuron de l’industrie française : quels défis pour l’aéronautique française en 2021 ? », autour de trois grands témoins :

  • Stefano BORTOLI, Président exécutif d’ATR
  • Pierre BOURLOT, Délégué Général du Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales (GIFAS)
  • Antoine BOUVIER, Vice-Président exécutif en charge de la stratégie, des fusions-acquisitions et des affaires publiques du groupe Airbus

 

Là encore, les échanges ont démontré que, malgré l’avion-bashing ambiant, les investissements dans la transition écologique sont déjà en cours et que l’ensemble des acteurs du secteur, des donneurs d’ordre aux sous-traitants, sont mobilisés pour l’accélérer encore davantage.

29 mars 2021