Protéger la rémunération de nos agriculteurs ! - Jean-Luc LAGLEIZE

Protéger la rémunération de nos agriculteurs !

Jeudi 24 juin 2021, l’Assemblée nationale a adopté la proposition de loi visant à protéger la rémunération des agriculteurs.

 

Près de trois ans après l’adoption de la loi ÉGAlim, cette nouvelle avancée législative était très attendue par le monde agricole et les agriculteurs. Malgré les améliorations réelles d’ÉGAlim, notamment pour assurer une meilleure répartition de la valeur sur la chaîne agroalimentaire, pour favoriser une alimentation saine, sûre, durable et accessible à tous, le secteur agricole et agro-alimentaire demeurait empreint d’inégalités.

 

Ces derniers mois, avec la fermeture des restaurants et la hausse des matières premières à cause de la pandémie, le secteur a été fortement fragilisé. Cette crise inédite nous a rappelé le caractère fondamental de la souveraineté alimentaire et le rôle crucial joué par l’ensemble des maillons de la chaîne alimentaire, à commencer par les agriculteurs.

 

Ce texte est donc absolument fondamental car il apporte de la confiance et de la transparence, notamment en rendant obligatoire une contractualisation écrite et pluriannuelle entre un producteur et son premier acheteur. Cela assurera a minima une visibilité à moyen terme aux agriculteurs.

 

La loi prévoit aussi d’assurer la traçabilité du prix de la matière première agricole d’un bout à l’autre de la chaîne alimentaire et rend obligatoire l’indication de la provenance des produits agricoles et alimentaires, une demande croissante de la part des consommateurs Français.

 

Le groupe Démocrate a obtenu plusieurs avancées lors de l’examen de ce texte, par exemple de faire apparaître clairement dans les modalités de détermination du prix, la pondération de référence ayant permis de le calculer. L’objectif est de permettre aux agriculteurs de vendre leurs produits à un prix couvrant leur coût de production.

 

Enfin, nous avons porté l’idée de la création d’un « rémunéra-score », faisant écho à la sensibilité des consommateurs à la question de la juste rémunération des producteurs. Ce dispositif permettra l’affichage du lien entre le prix réel payé au producteur et l’indicateur de coût de production.

 

Vous l’aurez compris, sensible aux problématiques rencontrées par le monde agricole, je suis très heureux d’avoir voté en faveur de cette proposition de loi. Je vous invite à retrouver ma réaction dans la vidéo ci-dessous :

24 juin 2021