Rapporteur pour avis sur les crédits "Ville" du projet de loi Finances pour 2022 - Jean-Luc LAGLEIZE

Rapporteur pour avis sur les crédits « Ville » du projet de loi Finances pour 2022

Une nouvelle fois cette année, j’ai été nommé rapporteur pour avis sur les crédits « Ville » du projet de loi de finances (PLF) pour 2022. Ce rapport me permet chaque année d’effectuer un bilan de l’efficacité de la politique de la ville en France et d’étudier plus précisément un pan de cette politique. L’année dernière, j’avais présenté un rapport axé sur la mixité sociale dans les quartiers prioritaires (QPV). Cette année, j’ai souhaité orienter mon nouveau rapport sur le thème de la réussite éducative dans les quartiers prioritaires.

 

La réussite éducative va au-delà de la réussite scolaire. Elle prend en compte le bien-être de l’enfant et du jeune, son estime de soi, ses objectifs professionnels et personnels, ses relations familiales et amicales ainsi que sa santé.

La réussite éducative est déterminante dans la politique de la ville. C’est pour cela que l’État a mis en place dès 2005 le dispositif Programme de réussite éducative (PRE) visant à proposer un suivi personnalisé pour les enfants et jeunes en difficultés à travers un parcours de réussite éducative. Ce programme est mis en place au sein des réseaux d’éducation prioritaire (REP) et des réseaux d’éducation prioritaire renforcée (REP+). En 2020, ce sont 100 000 enfants et jeunes qui ont pu bénéficier de 550 programmes de réussite éducative.

Depuis 2017, le Gouvernement a fait de l’égalité des chances, et donc de l’éducation dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville une priorité. Son engagement pour la réussite éducative s’est traduit par des mesures concrètes et fortes, comme le dédoublement des classes depuis la rentrée 2018/2019, les « devoirs faits » et le « plan mercredi », la mise en place du Pass Culture et du Pass’Sport ou encore le développement des Cités éducatives.

 

Alors que l’éducation de nos enfants a été particulièrement secouée par la crise sanitaire de la COVID 19, et particulièrement dans les quartiers prioritaires, j’ai souhaité évaluer le fonctionnement et l’impact des différents instruments existants.

 

 

Pour cela, j’ai tenu à auditionner plusieurs acteurs clés dans la mise en place des outils de la réussite éducative et notamment :

– La direction générale de l’enseignement scolaire du Ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports sur la performance des politique éducatives territoriales ;

– Le Syndicat national unitaire des instituteurs, professeurs des écoles et professeurs d’enseignement général du collège (SNUipp-FSU) sur la place et le vécu dans enseignants dans le cadre de la réussite éducative ;

– L’Association de la fondation étudiante pour la ville (AFEV) sur leurs actions d’accompagnement des jeunes en difficulté scolaire et de création du lien dans les quartiers populaires.

 

Parallèlement, j’ai pu échanger avec le groupe Action Logement pour effectuer un bilan plus général de l’état de la politique de la ville en 2021, notamment en termes de construction de logements sociaux.

 

Je poursuivrai ce cycle d’auditions en octobre, afin d’entendre un maximum d’acteurs touchant à la politique de la ville et aux questions de réussite éducative. Mon rapport pour avis sera enfin présenté en commission des Affaires économiques le mardi 12 octobre 2021.

27 septembre 2021