Réunion avec BNP Paribas autour des défis économiques de l’après-présidentielle - Jean-Luc LAGLEIZE

Réunion avec BNP Paribas autour des défis économiques de l’après-présidentielle

Le mercredi 2 février dernier, j’ai participé à un débat organisé par BNP Paribas autour de William DE VIJLDER, économiste, sur les défis économiques de l’après-présidentielle.

 

BNP Paribas constitue la première banque française et européenne : elle est donc un pilier de l’industrie bancaire du pays. En tant que député membre de la Commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale, son expertise m’est utile pour faire un point sur la situation économique actuelle et mieux comprendre les défis de l’après présidentielle.

 

 

La crise sanitaire a bouleversé la situation économique de la France et de l’Europe. Toutefois, les nombreuses mesures mises en place par le gouvernement ont permis de renforcer la résilience de notre économie, qui a su faire face à l’instabilité de la situation sanitaire.

 

Les entreprises ont su s’adapter et dépasser l’instabilité économique de la situation sanitaire. La croissance a atteint les 7% en 2021, du jamais vu depuis 52 ans en France. En parallèle, cette croissance a entraîné de l’inflation : 3,3 % en France, 5,5% dans la Zone euro (janvier 2022). Cette inflation questionne sur le pouvoir d’achat des Français, même si le gouvernement a su réagir en engageant des dispositifs de freinage.

 

BNP Paribas nous a aussi interpellé sur la hausse des revenus des ménages. De nombreuses créations d’emploi ont permis de faire grimper le taux d’emplois à un niveau historique : 67,5% (troisième trimestre 2021). Elle permet de compenser partiellement la hausse des prix, notamment de l’énergie, qui pèse principalement sur le pouvoir d’achat des ménages à bas revenus.

 

Les exportations ont énormément pâti de la crise sanitaire. Le secteur aéronautique, principal moteur du commerce extérieur français, a été particulièrement touché par la fermeture des frontières, qui a provoqué un ralentissement de la demande mondiale de produits aéronautiques.

 

Par ailleurs, BNP Paribas nous a présenté les principaux défis économiques pour la France et le futur Président de la République, qui sont à ses yeux :

    • Le taux de chômage élevé (7,2%) par rapport à d’autres pays, même s’il connait un niveau plus bas en France ;
    • L’érosion du pouvoir d’achat des français, qui appelle à la poursuite de la hausse des revenus et de la limitation de l’inflation ;
    • La réindustrialisation du pays, qui nécessite des investissements immédiats dans de nouvelles capacités de production ;
    • La transition énergétique, qui repose principalement sur l’utilisation du nucléaire et le développement des énergies renouvelables ;
    • La transition numérique, effort coûteux mais nécessaire pour faire face à la concurrence étrangère ;
    • L’attention à apporter aux finances publiques, face à l’augmentation de la dette liée à l’engagement du gouvernement pour lutter contre la crise sanitaire.

 

2 février 2022