#Surleterrain à Toulouse, Croix Daurade et Paléficat - Jean-Luc LAGLEIZE

#Surleterrain à Toulouse, Croix Daurade et Paléficat

Vendredi 2 juillet, pour entamer la période estivale par des rencontres sur le terrain des quartiers toulousains de Croix Daurade et Paléficat.

Comment faire revenir les habitants du quartier à la MJC de Croix Daurade après ces longs mois de crise sanitaire? Et organiser au mieux la reprise des activités du mois de septembre dans le contexte d’incertitude actuel ? Voilà, entre autres, les grands axes de travail actuels d’Emmanuelle NELZIN directrice de la MJC et son équipe.

Engagement, créativité, partage, les idées fourmillent pour faire vivre ce lieu d’échanges, de rencontres, d’activités et de créations artistiques au cœur du quartier.

La MJC Croix Daurade compte 1400 adhérents, petits et grands qui trouvent leurs bonheurs dans les propositions des 40 clubs d’activités présents. Pour la rentrée, toutes les activités existantes sont conservées et côté nouveautés : un club poésie, du self-défense, de l’anglais…Les inscriptions sont ouvertes !

A quelques encablures de la MJC de Croix Daurade, c’est à la rue Luchet que j’ai rencontré Carol LOURTIES, propriétaire et professeur de BCL Studio. Elle propose aussi du Pilate et de l’ERS pour le bien-être de tous. Ouverte en 2018, l’école de danse n’a eu que trop peu de temps avec la crise sanitaire pour se développer et accueillir son public. De fermetures en réouvertures, d’adaptation des cours en visioconférence et challenges vidéos en réorganisation des espaces pour respecter scrupuleusement les mesures sanitaires, Carol LOURTIES s’est adaptée avec beaucoup d’énergie à cette situation inédite du mieux qu’elle a pu pour ses élèves. Je lui souhaite de pouvoir reprendre une activité dans de meilleures conditions et développer son activité sereinement d’ici la fin de l’année.

Pour conclure cette journée sur le terrain, au cœur de la circonscription, j’ai eu un échange particulièrement riche et intéressant avec Pascale NOIROT, présidente engagée de l’association VIVRE à PALEFICAT ainsi que plusieurs adhérents de l’association.

Au cœur des discussions: l’étalement urbain dans ce secteur toulousain en mutation mais aussi l’artificialisation des sols et l’importance d’identifier et réhabiliter les friches disponibles en secteur urbain.

Si Toulouse poursuit un accueil continu de population nouvelle, elle doit inventer un densification (plus) agréable à vivre aux endroits où un moyen de transport efficace (métro, tram) est disponible. Avec les retards administratifs de l’ouverture du BUN (boulevard urbain nord), le projet de densification du quartier de Paléficat doit être retravaillé, au moins en termes de calendrier, pour éviter ce qui, sans transport, ne serait qu’un étalement urbain contre lequel je me bats partout en France.

L’association est fortement mobilisée sur les questions d’aménagement urbain, de modèle de densification et œuvre à conserver un cadre de vie apaisé. Une rencontre qui sera assurément suivie d’autres prochainement.

A très bientôt sur le terrain de la deuxième circonscription de la Haute-Garonne pour poursuivre nos échanges, vous écouter et débattre sur les sujets qui vous préoccupent.

2 juillet 2021