#SurLeTerrain de l’inclusion à l’ASEI - Jean-Luc LAGLEIZE

#SurLeTerrain de l’inclusion à l’ASEI

Vendredi 29 octobre, j’ai effectué une rencontre #SurLeTerrain particulièrement touchante. A Toulouse, au bout du chemin Nicol, se trouve un établissement de l’Association pour la Sauvegarde des Enfants Invalides (ASEI).

Je suis accueilli par Philippe JOURDY, Directeur Général ASEI, Frédéric CALLEGARI, directeur de Bassin Haute-Garonne hébergement et Claire GARCIA, directrice adjointe du Mas Georges DELPECH.

Cette association, créé en 1950, accueille des personnes en situation de handicap de tout âge. Elle gère 107 établissements sur trois régions (Nouvelle Aquitaine, Occitanie et région parisienne) et accompagne chaque année 10 000 personnes en situation de handicap ou fragiles.

Sur ce site à la Roseraie, l’ASEI a déployé trois établissements, le Mas Georges DELPECH qui propose 52 places pour des personnes polyhandicapées majeures dépendantes, l’ASEI PERIOLE qui compte 30 places en accueil de jour pour des personnes âgée de 18 à 60 ans en situation de handicap relativement autonome et une antenne du centre médico-psycho-pédagogique Le CAPITOUL pour les enfants et jeunes de moins de 18 ans, qui est aussi un lieu d’accueil pour les diagnostics.

Suivant les pas de Claire GARCIA, nous visitons le Mas Georges DELPECH et rencontrons un groupe attablé avec une animatrice autour d’un jeu d’un nouveau genre dans ces établissements : une « Tovertafel ». En expérimentation pour 3 mois au Mas, ce jeu interactif et social stimule et amuse les résidents qui mobilisent leur motricité pour faire un gâteau, éclater des bulles musicales et colorées, jouer au foot !

Cette rencontre est aussi l’occasion d’aborder avec Philippe JOURDY plusieurs questions liées au Ségur de la santé, la revalorisation des métiers du secteur médico-social, mais aussi de s’interroger sur les modèles mêmes d’un secteur qui bouge et travaille à se réinventer. Sans tabou, nous avons abordé quelques chantiers sur lesquels Philippe JOURDY et ses équipes sont mobilisés, comme l’égalité homme/femme, le travail sur la douleur des familles ou encore le projet d’habitats inclusifs.

Merci pour cet accueil, et ce temps très enrichissant autour de ces valeurs communes que sont la laïcité, le refus de toutes les discriminations, le respect de la personne et la solidarité.

29 octobre 2021