Covid-19 – La Commission des affaires économiques mobilisée - Jean-Luc LAGLEIZE

Covid-19 – La Commission des affaires économiques mobilisée

La pandémie de Covid-19 impose à tous les Français des mesures de distanciation sociale, qui sont également applicables aux parlementaires. Cependant, ces mesures n’empêchent pas la poursuite du nécessaire travail législatif. Après les textes votés fin mars, le travail législatif passe notamment par le contrôle de l’action du Gouvernement en cette période de crise sanitaire et économique.

 

La Commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale a donc décidé de réorganiser ses travaux et de les articuler avec ceux de la mission d’information sur l’impact, la gestion et les conséquences dans toutes ses dimensions de l’épidémie de Coronavirus-Covid 19.

 

 

La commission continuera de se réunir au moins de manière hebdomadaire le mercredi matin en visioconférence. Ses travaux se déclineront en trois grandes étapes pour les semaines et mois à venir.

 

Dans un premier temps, la Commission des affaires économiques a créé six groupes de travail sectoriels pour assurer le suivi, durant la crise sanitaire, des secteurs économiques relevant de ses compétences. Ces groupes, composés de parlementaires de la majorité et de l’opposition, ont pour fonction de collecter les remontées d’informations du terrain, c’est-à-dire les souhaits, inquiétudes et difficultés relatives à la mise en œuvre des mesures d’urgence gouvernementales. Ils réaliseront aussi un travail de suivi des ordonnances entrant dans le champ des compétences de la commission.

 

Les groupes de travail sectoriels sont les suivants :

  • Entreprises
  • Agriculture, alimentation et pêche
  • Énergie
  • Logement
  • Communications électroniques, poste et économie numérique
  • Tourisme

 

Dans un second temps, à compter de la mi-avril, la Commission des affaires économiques procédera à des auditions en visioconférence. L’objectif est de s’assurer de l’efficacité des dispositifs mis en œuvre et de proposer, le cas échéant, des solutions en cas de difficulté. Un « bilan de santé » économique sera également réalisé pour les secteurs de l’économie les plus touchés par l’épidémie.

 

C’est ainsi que la Commission des affaires économiques auditionnera :

  • Mme Agnès PANNIER-RUNACHER, secrétaire d’État auprès du ministre de l’économie et des finances (jeudi 09 avril)
  • M. Didier GUILLAUME, ministre de l’agriculture et de l’alimentation (jeudi 16 avril)
  • M. Cédric O, secrétaire d’État auprès du ministre de l’économie et des finances et du ministre de l’action et des comptes publics, chargé du numérique (vendredi 17 avril)
  • M. Julien DENORMANDIE, ministre auprès de la ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, chargé de la ville et du logement (jeudi 23 avril)

 

Enfin, dans un troisième temps, à la fin du confinement, la Commission des affaires économiques travaillera, de façon prospective, de manière à anticiper « le jour d’après » en interrogeant notamment ce que pourrait être, à l’avenir, le modèle économique français.

 

Pour aller plus loin :

  • Le site Internet de la Commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale
6 avril 2020