#SurLeTerrain dans le quartier des Izards à Toulouse - Jean-Luc LAGLEIZE

#SurLeTerrain dans le quartier des Izards à Toulouse

A la veille des fêtes de Noël je poursuis mes visites de terrain dans les quartiers toulousains et les communes de ma circonscription. J’ai consacré le vendredi 17 décembre aux Izards – 3 Cocus à TOULOUSE.

Le quartier des Izards, au nord-est de TOULOUSE, est un quartier résidentiel et populaire de la ville et fut longtemps un territoire maraicher.

Mon périple a commencé à l’école élémentaire Ernest RENAN avec Sophie CARCENAC, sa directrice. Je suis allé ensuite à la rencontre des élèves de CM1 de la classe de Pierrick BOURG pour un échange et des questions réponses sur les institutions de la République et la fonction de député.

L’école Ernest RENAN est située dans un des quartiers de la politique de la ville de TOULOUSE et bénéficie depuis aout 2021 du dispositif « Cité éducative », dispositif mis en place par le gouvernement que j’avais sollicité et appuyé pour ce secteur de ma circonscription.

L’ambition de ces cités éducatives est de lutter contre la pauvreté des quartiers dits « prioritaires » en agissant dès l’enfance, par l’éducation, et en offrant une aide à la parentalité.

Au programme : dédoublement des classes de CP et CE1, les « devoirs faits », le « plan mercredi » ou encore plus de 30 000 stages pour les élèves de troisième. Cette initiative du ministère de la Ville et du ministère de l’éducation Nationale existe depuis 2019.

L’échange avec les élèves a largement débordé l’horaire prévu au vu des nombreuses questions, quelquefois cocasses mais toujours directes et judicieuses sur mon activité de député, ainsi qu’au sujet du fonctionnement de nos institutions républicaines.

Un moment rafraichissant avec une classe studieuse et particulièrement éveillée.

Le moment était venu de découvrir le projet EDENN porté par Jean-Baptiste ORTEGA, et son équipe.

Dans la droite ligne du passé maraicher du quartier, ce projet d’agriculture urbaine et de tiers lieu est un collectif de 14 organisations professionnelles.

Lauréat de l’appel à projet national et du concours « Dessines moi TOULOUSE » en 2017 puis en 2021 lauréat de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) parmi 134 projets territoriaux, il s’est vu octroyer par l’État, comme 14 autres lauréats, un financement de 100 000 euros pendant 2 ans.

Cet ambitieux projet m’intéresse à double titre puisqu’il intègre, en plus des espaces de production agricole, un espace public accessible mais aussi une offre de logements en collaboration avec le Groupe des Chalets.

L’espace maraicher permet à plus de 40 familles du quartier de faire pousser et de récolter toute l’année leurs légumes et même des fraises, avec l’ambition d’initier les habitants aux produits frais, aux circuits courts et à la solidarité.

Un maraicher professionnel prodigue ses conseils et maintient le fonctionnement des équipements.

La terre est amendée avec un compost coopératif collecté chez les particuliers avec des vélos cargos, pour un système vertueux et vraiment circulaire.

De nombreux autres projets sont dans les cartons de cette startup d’agriculture urbaine, dont une participation au projet européen Life, une distribution de paniers de fruits dans les entreprises (en collaboration avec la clinique Pasteur) pour une alternative aux encas sucrés des distributeurs automatiques, et une participation à l’appel à projet des manufactures de proximité.

 

Il était temps de rejoindre le point central du quartier des Izards et ses services publics autour de la place Micouleau. Je connais bien ce quartier, ses services publics, ses commerces et ses associations, pour avoir participé à sa rénovation quand j’étais en charge des cœurs de quartier au sein de la municipalité Toulousaine durant le mandat 2014-2020.

 

 

Le bon moment pour aller à la rencontre de Céline PENETRO-CARDENAC, responsable du Centre Social des Izards – Borderouge et de ses équipes. Le centre social Izards-Borderouge est un lieu d’écoute, d’échanges et d’initiatives qui défend les valeurs du vivre ensemble. Il a pour mission de proposer des activités et des services pour améliorer les conditions de vie des personnes et des familles, accompagner les projets collectifs des habitants pour répondre à leurs envies et à leurs besoins, incarner un espace de propositions de débat qui favorise l’expression, la prise de responsabilité et l’engagement citoyen, et participer, aux côtés de ses partenaires, à l’animation de la vie sociale du territoire.

Le centre social Izards-Borderouge est géré par la CAF de la Haute-Garonne et co-piloté et cofinancé par la CAF et la Ville de TOULOUSE.

 

J’ai ensuite traversé la rue à la rencontre des bénévoles et des habitants participant à l’animation « Les Izards s’illuminent » sur la place Ahmed CHENANE.

Les bénévoles de la Banque Alimentaire, d’Izards Attitude, de l’Accueil Jeunes RENAN, de l’association VRAC avaient préparé cet événement qui s’inscrit dans 4 jours de festivités, d’animations, et de partage dont la fameuse soupe musicale.

De bien belles rencontres tant éducatives, sociales qu’inscrites dans le bien manger et le développement durable, pour un éclairage particulier de ce quartier méconnu et souvent mal considéré de TOULOUSE, alors qu’il comporte bien des énergies et un vivre ensemble remarquable.

17 décembre 2021
güvenilir bahis siteleri
betsat
deneme bonusu veren siteler
vimeydit.com
agario agario.boston
deneme bonusu veren siteler